Skip to content

La Croisière s’amuse

Notre traversée en ferry de Baku (Azerbaïdjan) à Aktau (Kazakhstan).

Informations pratiques :

  • Téléphone : +99412 493 51 85 // +99455 999 90 77
  • Site internet : http://www.acsc.az/en/pages/224
  • Guichet à Baku : (GPS) 40.374044 , 49.863395
  • Port de Baku à Alat : (GPS) 39.976336 , 49.441292

Nous n’avons pas utilisé les moyens de contact précédemment cités car ils étaient indiqués au port de Baku. Le site semble tout à fait fiable et correspond aux informations que nous avons obtenues auprès du guichet.

Nous sommes arrivés à Baku le 09 mai 2016 à 8H. La suite de notre itinéraire nous amène à traverser la mer Caspienne par la voie maritime. Pour acheter les billets, il faut aller aux coordonnées GPS suivantes. Nous avons déboursé 120 manats (AZN), l’équivalent de 70 euros, pour cette traversée. Le billet peut être payé en monnaie locale (manat) ou en dollars. Nous achetons notre billet le 09 mai 2016 à 14h. D’après les informations obtenues ce jour-là, les liaisons entre Baku et Aktau sont maintenant quotidiennes.

Voici les coordonnées GPS du guichet à Baku : 40.374044 , 49.863395 (lat,lon)

Le port dont notre bateau part est situé à Alat, soit environ 70km de route depuis Baku. Cette route semble être plutôt exposée au vent. Il apparaît nécessaire de bien prendre en compte ses capacités pour être certain d’atteindre le bateau dans le temps imparti. Sur la route, la sortie du port est indiquée à la fois en azéri et en anglais. Nous sommes montés dans le bateau avec les vélos par l’entrée servant aux camions. Ces derniers sont mis contre un mur du navire. Aucun dommage n’a été constaté à la suite de cette traversée.

Voici les coordonnées GPS du port de Baku (Alat) : 39.976336 , 49.441292 (lat,lon)

La traversée dura 30h. La plupart des passagers sont des routiers. A bord, trois repas par jour sont servis. Les horaires sont indiqués devant la salle qui sert de réfectoire. Les créneaux horaires indiqués sont courts, environ 1h, il est préférable de ne pas les rater. L’heure c’est l’heure, après l’heure ce n’est plus l’heure. Emporter de la nourriture est envisageable, même si les repas semblent être la norme. Dans l’avant-port de Baku, il est encore possible d’acheter des provisions. Le passage de la frontière Kazakhe se fait directement à la sortie du bateau. Il est possible d’échanger de l’argent à Aktau. La ville se situe environ à 5km du port où nous sommes arrivés.

D’un point de vue général, la traversée en bateau de la mer Caspienne n’a rien d’un enfer. Nous avons été nourris convenablement. La navigation est agréable et permet de se reposer tout en avançant. La nuit, si le ciel est dégagé, montez sur le pont supérieur. Le spectre d’étoiles visibles est à couper le souffle.

ezgif.com-gif-maker

 

Published inNewsTransports

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *